Comment gérer une crise psychotique ?

Je me suis rendu compte que c’était un sujet assez tabou, et que même moi j’en parlais peu. J’ai pris l’habitude forcer pour ne surtout pas les faire en public. Ce qui fait que je fais généralement des crises au carré… et les rares fois où j’en ai faites en public, les réactions sont allées de “pas terribles” à “extrêmement dangereuses”. Tout ça menant à un incroyable cercle vicieux : on en parle pas, on tire sur soi pour les faire en privé (et au carré), donc les gens savent encore moins comment gérer, donc on en parle encore moins, etc…